REMISE A PLAT DES REMUNERATIONS « Nous avons à faire à un pouvoir qui ne sait pas ce qu’il veut », CFOP

"« Nos autorités ont tenu, du 12 au 14 juin 2018, une conférence nationale sur la rémunération des agents publics."

« Nos autorités ont tenu, du 12 au 14 juin 2018, une conférence nationale sur la rémunération des agents publics. A l’époque, l’Opposition avait relevé le fait que cette conférence n’avait pas pris en compte les observations formulées par plusieurs syndicats importants, et le fait que cette conférence réunissait des gens qui n’avaient aucune légitimité ou connaissance pour statuer sur les salaires des fonctionnaires.
L’histoire nous a donné raison. Le Gouvernement, qui a initié cette fameuse conférence, a désavoué une partie des conclusions des travaux, notamment en rejetant la suppression de certaines institutions jugées inutiles et budgétivores par les conférenciers. Pire, il continue avec le traitement au cas par cas.
Contre toute attente, c’est ce même Gouvernement qui refait volte-face, en organisant un soi-disant séminaire samedi dernier, sur cette remise à plat des rémunérations. Tout ce théâtre, en présence ou avec l’aval du Président KABORE. Voyez-vous, Monsieur Roch Marc Christian KABORE est en train de dépouiller la fonction présidentielle de toute crédibilité. Que vaut encore la parole présidentielle ou la décision gouvernementale au Burkina Faso ?
Nous avons à faire à un pouvoir qui ne sait pas ce qu’il veut. Le pouvoir du MPP est passé du tâtonnement à l’impasse ». Extrait de la déclaration liminaire du point de presse du CFOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *