POLITIQUE NATIONALE : Le CDP rappelle à la maison ses enfants égarés !

"208 « militants actifs » de l’arrondissement 8 de Ouagadougou ont officiellement signé leur retour au sein du Congrès pour la démocratie pour le progrès (CDP). Ils avaient quitté l’ex-parti majoritaire pour faire valoir leur militantisme au MPP, à la NAFA à l’ADF/RDA, et au Faso autrement. Mais depuis le samedi 6 juillet dernier, ils ont fait volte-face. Avec quelques 700 autres nouveaux adhérents, ils ont célébré leur retour au parti d’Eddie Komboigo."

Le retour au bercail a été célébré en grande pompe au détour d’un meeting qui a drainé du beau monde à la périphérie nord de Ouagadougou, dans l’arrondissement 8. Les démissionnaires étaient vêtus en t-shirt à l’effigie du CDP. Un constat de taille : les chefs de file des démissionnaires ne sont pas de menu fretins : Il s’agit entre autres de Issoufou Sédogo, ex-directeur de campagne du MPP pour la présidentielle de 2015 au secteur 35. Il s’agit aussi de El Hadj Moussa Ouédraogo, jusqu’ici secrétaire général du MPP dans l’arrondissement 8.
36913083_1823572621042380_3161527767342776320_n Ces derniers ont juré sur la sincérité de leur démission, répondant aux questions de la presse.Empêché, le président Eddie Komboigo s’est fait représenter à la cérémonie par le député Moussa Nikiéma. Ce dernier a expliqué aux médias que les démissionnaires « reviennent à la maison », car ils ne voyaient plus d’issue favorable au sein de leurs désormais ex-partis. Le principal mobile de leur démission réside dans la déception qui aurait sanctionné leur militantisme au sein du MPP notamment. Issoufou Sédogo, porte-parole des démissionnaires précise que lui et ses camarades ont été bernés par le MPP et ont vite réalisé qu’il fait mieux vivre au CDP, un parti qui ne leur est pas étranger.
Evidemment, le parti a ouvert grand les bras pour accueillir cette cohorte de démissionnaires. Seydou Ouédraogo, secrétaire général du CDP pour le compte de l’arrondissement 8 annonce même d’autres nouvelles adhésions au sein de son parti dans les prochains jours. Car, explique-t-il, la déception est grande au regard de la légèreté et la partialité avec lesquelles le MPP a géré les problèmes de l’arrondissement 8.36721156_1823572754375700_868709036000804864_nDans une interview qu’il a accordée à Ouaga FM la semaine dernière Eddie Komboigo a insisté sur le fait son parti est sorti plus que jamais fort de son 7e congrès ordinaire des 5 et 6 mai 2018. La scission redoutée par certains observateurs s’est donc transformée en cohésion retrouvée. Et depuis lors, la stratégie consiste à redonner confiance à la base restée intacte. En rappel, la semaine dernière le parti a enregistré une adhésion de taille, celle de Maître Bouba Yaguibou, jusqu’ici secrétaire général national de l’ADF/RDA, ex-député du Nahouri et ex-mari de la commune urbaine de Po.
Officiellement 3e force politique du Burkina après le MPP et l’UPC (au regard des résultats des dernières élections législatives), le CDP, par la voix de ses leaders actuels, a promis à ses militants de s’enrichir des erreurs de son passé et de bâtir un Burkina meilleur en corrigeant les « ratés » du MPP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *