Participation des femmes à la politique au Burkina : Critiques contre le projet de loi sur le quota

"Le Cadre de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation politique des femmes au Burkina Faso a animé une conférence de presse ce samedi 23 novembre 2019 à Ouagadougou pour dénoncer les insuffisances du projet de loi portant fixation du quota et modalités de positionnement des candidates et candidats aux élections législatives et municipales au Burkina Faso."

Nous avons décidé d’organiser cette conférence de presse pour dénoncer les graves insuffisances et les violations de droits humains constatées déjà sur le projet de loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidats et candidates aux élections législatives et municipales au Burkina Faso“, a expliqué Martine Yabré, porte-parole des organisations féminines.

Selon le cadre de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation politique des femmes au Burkina Faso, la loi sur le quota  adoptée  le 11 octobre 2019 et transmise à l’Assemblée nationale pour adoption le 5 décembre est à revoir pour le renforcement de la démocratie au Burkina.

« Le projet de loi doit être assorti de mesures fermes afin que les politiciens fassent de la participation féminine leur priorité dans la gestion de la cité », a expliqué Martine Yabré.

Les femmes ne doivent plus être des deals pour les politiciens. Il faut changer la donne afin de permettre au pays de se développer davantage », ajoute-t-elle. Et ce, avant d’appeler les autorités à prendre une mesure pour corriger les insuffisances sur la loi de quota pour consolider la démocratie au « Pays des hommes intègres ».

Dahma De Touré

Pour Burkina 24

Source: Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *