Ouagadougou : le Cappuccino renait de ses cendres

"Détruit par l’attaque terroriste inédite du 15 janvier 2016, le restaurant le Cappuccino a rouvert ses portes ce samedi 10 juin 2017. "

Le 15 janvier 2016, un commando de trois assaillants attaquait avec des armes automatiques des bars et hôtels de Ouagadougou. L’attaque, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui l’avait attribuée au groupe Al-Mourabitoune de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, avait fait 30 morts, majoritairement des étrangers, et 71 blessés. Principale cible visée: le Cappuccino, un bar restaurant très fréquenté.

L’établissement, qui avait été détruit lors de l’attaque, a rouvert ses portes ce samedi 10 juin 2017, près d’un an et demi après la tragédie. Les nombreux membres du gouvernement, les diplomates et le public qui s’y sont rendus nombreux ce samedi ont pu ainsi découvrir des locaux entièrement rénovés, avec de nouveaux dispositifs sécuritaires installés, dont des vitres blindées et un muret anti-intrusion dressé autour de la terrasse.

«Cette réouverture symbolise la victoire de la vie sur la mort, la détermination de réussir dans un Burkina en paix, débarrassé de toutes les haines, de toutes les violences absurdes et inutiles», a commenté le ministre burkinabè des Infrastructures, Eric Bougouma, après la coupure du ruban symbolique. «Nous montrons que nous faisons plus que résister au terrorisme», a-t-il ajouté.

A noter que le «Taxi-brousse», bar où les assaillants s’étaient retranchés avant d’être abattus, avait rouvert deux semaines après l’attaque, suivi six mois plus tard de l’hôtel Splendid, où le commando avait également fait plusieurs blessés.