SITUATION SECURITAIRE AU BURKINA FASO :154 233 élèves dont 46,6% de filles ne jouissent plus du droit à l’éducation

Depuis l’année scolaire 2016-2017, le Burkina Faso fait face à des attaques récurrentes de la part de groupes armés dans certaines régions du pays. Ces régions à forts défis sécuritaires sont la région du Nord, du Sahel, du Centre-Nord, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et récemment la région du Centre-Est.
A partir de l’année scolaire 2017-2018, le secteur de l’éducation a subi des attaques et menaces qui se sont accentuées. Ces attaques se sont manifestées entre autres par des agressions physiques et assassinats d’enseignants, des incendies et destructions de salles de classe et de matériels pédagogiques, des menaces à l’endroit du personnel éducatif et de responsables des associations de parents d’élèves.

En savoir plus

PROTOCOLE D’ACCORD GOUVERNEMENT/SYNTSHA : Le syndicat durcit le ton

Déclaration sur l’état de mise en œuvre du protocole d’accord Gouvernement-SYNTSHA
du 13 mars 2017

Le 09 février 2019 s’est tenu à la Bourse du travail de Ouagadougou un Conseil de Direction du SYNTSHA. Il a regroupé 45 sections sur un total de 46 que compte le syndicat. L’ordre du jour a porté sur l’examen de l’état de mise en œuvre du protocole d’accord Gouvernement-SYNTSHA d’une part et d’autre part sur des questions internes relatives aux tâches de renforcement de notre organisation.

En savoir plus

RÉCONCILIATION NATIONALE : Le M21 montre le chemin à suivre

Après un long silence, le M21 refait surface et aborde la question de la réconciliation nationale. Pour cette organisation de la société, il est grand temps que le chef de l’Etat reprenne langue avec les leaders déchus du régime Compaoré sans rancune ni haine, quitte des chantiers battus de la justice classique « très lentes » pour un model de justice plus en phase avec nos traditions.

En savoir plus

Compte rendu du Conseil des ministres du 13 février 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 février 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 13 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

En savoir plus

CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT DU G5 SAHEL: Le président Kaboré place son mandat sous le signe de la continuité et de la consolidation des objectifs fixés.

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce mardi 5 février 2019 la cérémonie de clôture de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel. Cérémonie au cours de laquelle la présidence en exercice du G5 Sahel a été confiée au président du Faso, pour l’année 2019.
Dans son discours que nous vous proposons, le chef de l’Etat a félicité le président sortant Mahamadou Issoufou, président du Niger, et salué les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis aux efforts de l’organisation commune.

En savoir plus