LUTTE CONTRE LE TERRORISME

"Macron pose une condition pour la suite de l’opération militaire Barkhane !"

Le président de la République française, Emmanuel Macron, demande aux chefs d’Etat africains impliqués dans le G5 Sahel de clarifier et de formuler leurs demandes a l’égard de la France en ce qui concerne la présence militaire de la France dans la région, sur fond de « mouvements antifrançais ».

« J’attends d’eux qu’ils clarifient et formalisent leurs demandes à l’égard de la France et de la communauté internationale .Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français sur quelque sol du Sahel que ce soit à l’heure même que l’ambiguïté persiste à l’égard de mouvements antifrançais, parfois portée par des responsables politiques. C’est la raison pour laquelle j’ai invité à Pau le 16 décembre prochain les cinq chefs d’Etat africains impliqués dans le G5 Sahel, pour pouvoir apporter des réponses précises sur ces points ; leurs réponses sont aujourd’hui une condition nécessaire à notre maintien », a déclaré Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse donnée à l’issue d’un sommet de l’OTAN, à Watford, près de Londres :

Au cours de la même conférence de presse, Emmanuel Macron a par ailleurs estimé qu’il n’y avait « pas de consensus possible » avec la Turquie sur la définition du terrorisme.

Source le Monde Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *