Les DJ s’unissent pour défendre leurs droits.

"L’union des disc-jockeys et animateurs du Faso (UDJAF) a organisé une conférence de presse le jeudi 31 août 2017 ici à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre était de présenter l’association aux hommes de médias ainsi que ses activités à venir."

Défendre les droits de ses membres et les sensibiliser sur leurs droits et devoirs, promouvoir la diversité artistique dans toute sa plénitude, sont les principaux objectifs de l’union des disc-jockeys et animateurs du Faso (UDJAF).

Créer il y a de cela six mois, l’association veut lutter pour améliorer les conditions vies de ses membres. Selon son président, « il  y a des disc-jockeys qui ont des salaires dérisoires et certains sont renvoyés de façon abusive », a indiqué Salif Ouattara au micro de Ouaga fm.

Des rencontres professionnelles avec des acteurs clés de la musique, des formations seront organisées au profit de ses membres. Par ailleurs, des plaidoyers seront menés auprès des propriétaires de discothèques pour l’adoption d’une convention collective, question de réguler les rémunérations.

Le bureau de l’UDJAF, dirigé par Salif Ouattara compte cinq membres. Il s’agit là d’une association panafricaine qui offre l’occasion aux artistes internationaux et nationaux de bénéficier de son expertise pour une meilleure cohésion artistique.

Aimé SAWADOGO – Ouaga FM