INSÉCURITÉ DANS LE SAHEL : Plus de 1000 personnes trouvent refuge à Ouagadougou

"Les attaques et menaces terroristes à répétition dans la région du Sahel ont entrainé le déplacement massif des populations vers la capitale burkinabè. À ce jour, ils sont un peu plus de 1000 déplacés internes enregistrés dans l'arrondissement 9 de Ouagadougou selon un agent de la mairie."

Ils sont logés dans des salles classes par familles dans des conditions difficiles. Cœurs meurtris, Ils ont fui les théâtres d’attaques et menaces terroristes pour se retrouver dans cette situation. Adama Tapsoba et quarante de ses proches ont quitté la commune de Silgadji située dans le département de Tongomayel, dans la province du Soum, pour se retrouver dans une école primaire dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou. Personne du troisième âge, Adama Tapsoba craignait le pire pour sa famille.

Safiata Soré la soixantaine révolue vient également de Silgadji. Elle partage une salle de classe avec plus de 200 enfants et 47 femmes,tous des proches.

Issaka Sawadogo agé de plus de 70 ans a quitté son touranata natal autre commune situé dans département de Tongomael avec une cinquantaine de personnes derrière lui sans le moindre effet. Il plaide pour des installations un peu plus décentes.

Ces déplacés sont confrontés à de nombreuses difficultés. Manque d’espace pour dormir, d’’assainissement et de quoi se nourrir. Ils souhaitent être dans de meilleures conditions pour soulager un tant soit peu les coeurs meurtris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *