GOUVERNANCE POLITIQUE : Le chat noir du Nayala sort des griffes contre le MPP

"Pour marquer son 61ème anniversaire (18mars 2019), le docteur Emile Paré était face à la presse ce mardi 19 mars 2019 pour échanger avec les journalistes sur son itinéraire social, syndical et politique. Au cours de cette conférence de presse, le chat noir du Nayala a procédé au lancement de la rédaction de ses mémoires."

« 60 ans de vie 40 ans de lutte politique et syndicale, la moisson est-elle maigre ? », c’est l’intitulé des mémoires que compte écrire docteur Emile Paré. Ce grand titre sera accompagné d’un sous-titre intitulé « cahier d’un retour au village natal ». L’auteur va ouvrir le bal avec « Sur les trace d’un insurgé permanent » qui est le titre du 1er tome.

Ce livre se veut une étude descriptive et analytique de ses 60 ans d’existence et de ses 40 ans de lutte. Cependant la réponse à la question la moisson est-elle maigre , est laissée au lecteur, auditeur et au téléspectateur.

Les mémoires du docteur Emile Paré seront rédigées à bases d’analyses internationales et nationales. Sur le plan local, il s’agira du contexte post insurrectionnel et la gestion du pouvoir du MPP. Une gouvernance fustigée par celui qui se fait appeler « le chat noir du Nayala ».
« Le président Roch est resté dans la continuité d’une gouvernance de transition démocratique alors que le peuple a donné par les urnes la plénitude du pouvoir à lui et son parti et ses partis alliés. Cette gouvernance est marquée par la mise en place d’une commission constitutionnelle dirigée par la société civile devant écrire la constitution de la Vème république, une forte présence de la société civile aux postes clés stratégiques dans le gouvernement. Pendant ce temps le parti semble perdre du terrain au sein du gouvernement» indique-t-il.
Toujours selon lui, au sein du parti des voix s’élèvent de plus en plus pour dire « que le MPP a pris le pouvoir mais il a délégué sa gestion à autrui » ajoute Dr Emile Paré. Avant de poursuivre « l’opposition bien que sachant la gouvernance transitionnelle, ne cesse d’accabler Roch et le MPP quant aux insuffisances et fautes de ce gouvernement dont la société civile qui détient la palme d’or n’est responsable de rien ».

C’est en cela que pour le chat noir du Nayala « l’appel au président du Faso et au MPP pour un gouvernement clairement politique respectueux du mandat à eux confié est justifié car bientôt c’est à Roch et à son MPP que le peuple va demander des comptes » conclu Emile Paré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *