CONSTRUCTION DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE BASSINKO

"Le financement est acquis ! Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le consortium de Banques Commerzbank et ABN AMRO ont procédé le lundi 04 juin 2018 à la signature d’un accord de prêt pour le financement de la réalisation du projet de construction du centre hospitalier universitaire de Bassinko (CHU – Bassinko)."

D’un coût total estimé à 108 millions d’euros, soit l’équivalent de 70,853 milliards de F CFA, ce projet sera financé par une subvention non remboursable de la famille royale des Emirats Arabes Unis à hauteur de 35% (24 milliards de francs CFA) et un prêt concessionnel contracté auprès du consortium de Banques Commerzbank et ABN AMRO à hauteur de 65% (environ 46 milliards de francs CFA).
A entendre le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, ces ressources sont destinées à supporter les coûts liés à la construction de l’hôpital de référence de Bassinko ainsi que son équipement (machines, appareillages, installations, assemblages, véhicules, mobilier et instruments à usage strictement médical). Elle a salué la qualité du dialogue entre les deux parties qui a permis de convenir d’un financement articulé autour de deux instruments. Un don de 37,8 millions d’euros, soit 24, 8 milliards de F CFA octroyés par la famille royale des Emirats Arabes Unis; et un crédit de plus de 81 millions d’euros que leurs institutions mettront à la disposition du Burkina Faso. Le ministre en charge de l’Economie et des Finances a également salué cette nouvelle forme de coopération entre acteurs du développement que le représentant du consortium de Banques Commerzbank et ABN AMRO a qualifié de financement innovant.

A quand le début des travaux? A cette interrogation, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI a laissé entendre qu’ils débuteront incessamment, car la durée des travaux est de 18 mois et l’ambition du gouvernement burkinabè est de disposer des clés de cet hôpital d’ici à la fin de l’an 2019. De manière spécifique, a-t-elle expliqué, il s’agit de construire un CHU de 500 lits dans la localité de Bassinko, de l’équiper avec du matériel médical répondant aux normes internationales de qualité et de mettre à sa disposition le personnel et de l’équiper avec des produits biomédicaux. Pour madame le ministre, la construction de cette infrastructure hospitalière permettra de désengorger les trois CHU de la ville de Ouagadougou afin d’améliorer la qualité des soins offerts aux patients.

Selon le représentant de la famille royale des Emirats Arabes Unis, Huseyin OZCAN, Son Altesse Royale Sheikh Tahnoon s’est dit honorer de contribuer de contribuer, par le projet de construction du centre hospitalier universitaire de Bassinko, à l’amélioration des conditions de vie du peuple burkinabè en offrant un accès à des soins de dans les meilleures conditions possibles. Il a assuré que l’hôpital sera livré à bonne date.
Pour le représentant du consortium de Banques Commerzbank et ABN AMRO, Thierry DE NEVE a remercié le gouvernement burkinabè pour sa confiance. «Nous sommes avec vous et nous sommes confiants», a déclaré M. DE NEVE.

Une pensée sur “CONSTRUCTION DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE BASSINKO

  • 5 juin 2018 à 17 h 07 min
    Permalink

    Une belle initiative a saluer nous voulons des hôpitaux de qualité pour se soigner et soigner même nos dirigeant qui partent verser des sommes colossale a l’étranger

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *