CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 31 MAI 2018 / GREVES AGENTS FONCTION PUBLIQUE

""Ceux qui ont refusé les réquisitions seront soumis à la procédure administrative" Remis Dandjinou ! Le conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 31 mai 2018 sous la présidence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré avec un certain nombre de dossiers inscrits à son ordre du jour."

-Au titre du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a déclaré que le conseil a adopté les statuts des universités, de Dédougou, de Fada N’Gourma et de Ouahigouya. « Cette adoption permet de doter ces universités d’un cadre juridique institutionnel afin qu’elles puissent exécuter leurs missions », a-t-il indiqué. Chacune des universités a, entre 600 et 700 étudiants.

Toujours concernant le ministère de l’enseignement supérieur, Rémis Dandjinou a précisé qu’au regard du retard pris dans l’adoption du décret N°2016-1286/PRES/PM/Mesrs-Minefid qui porte volume horaire statutaire des enseignants chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs, le taux de rémunération et de règlementation des heures supplémentaires dans l’enseignement supérieur qui pose un problème pour ce qui est du paiement des heures supplémentaires déjà effectuées, le gouvernement a décidé de différer l’application du décret pour la rentrée académique 2018/2019.

-Au titre du ministère des infrastructures, le conseil a approuvé deux rapports. Le premier porte résultats de l’appel d’offres pour les travaux d’aménagement et de bitumage des voiries dans le cadre de la commémoration du 11 décembre 2018. Ces travaux vont concerner les villes de Manga, de Po et de Kombissiri pour un budget d’environ 25 milliards FCFA.

Le conseil a également adopté le programme d’urgence d’entretien routier pour 2018-2020 et ce programme est financé par un emprunt d’environ 15 milliards FCFA auprès d’un pool bancaire.

COMMUNICATIONS ORALES

Selon le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, il y a eu des communications orales sur le CAMES qui fête son cinquantenaire avec l’arrivée de chefs d’Etats du Sénégal, du Niger, du Togo.

Il y a eu également un point fait par le ministre des affaires étrangères sur le rétablissement des relations avec la Chine populaire.

Sur les grèves, a affirmé le ministre de la communication, le premier ministre a rappelé la doctrine en la matière, c’est la discussion mais c’est aussi l’application de la loi. « Ceux qui ont refusé les réquisitions seront soumis à la procédure administrative et cette procédure, le gouvernement tient à la respecter et il a envoyé des demandes d’explications, il attend les réponses et c’est après que les décisions seront prises. Pour le reste, les coupures seront effectuées sur les salaires de ceux qui mènent la grève », a déclaré Rémis Dandjinou.

DCPM/ Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *