CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT DU G5 SAHEL: Le président Kaboré place son mandat sous le signe de la continuité et de la consolidation des objectifs fixés.

"Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce mardi 5 février 2019 la cérémonie de clôture de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel. Cérémonie au cours de laquelle la présidence en exercice du G5 Sahel a été confiée au président du Faso, pour l’année 2019. Dans son discours que nous vous proposons, le chef de l’Etat a félicité le président sortant Mahamadou Issoufou, président du Niger, et salué les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis aux efforts de l’organisation commune."

Au moment où j’accède à la présidence de notre organisation commune, il me plait avant tout, de m’acquitter d’un agréable devoir : celui de rendre hommage à mon frère et ami, le Président Issoufou Mahamadou qui, durant toute l’année écoulée, a conduit avec satisfaction notre organisation le G5 Sahel. Par son engagement personnel et ses efforts inlassables, il a su apporter à notre organisation le dynamisme et le rayonnement qui sont les siens aujourd’hui et qui lui confèrent à la fois, visibilité et lisibilité.

En votre nom à tous, je lui témoigne ma profonde gratitude et lui adresse mes sincères remerciements pour son leadership et sa vision partagée.

Je salue nos partenaires bilatéraux et multilatéraux pour les appuis logistiques et financiers qu’ils ont apportés aux projets de développement dont le G5 Sahel a bénéficié. Je tiens ici à remercier nos partenaires dont la présence à ce sommet est significative de leur engagement à nos côtés.

Malgré la modestie de ses moyens, et en quelques années d’existence seulement, le G5 Sahel s’est imposé comme une véritable force et un puissant moyen de lutte contre les menaces sécuritaires multiples dans la région, au moyen des mécanismes pertinents qui ont été mis en place et pour lesquels les efforts doivent être poursuivis pour améliorer leur ancrage et leur efficacité.

Il s’agit notamment de la Force Conjointe, du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention au Sahel, du Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alertes précoces (CSAMAP), de la Plateforme de coopération en matière de sécurité (PCMS), du Collège sahélien de sécurité (CSS) du Collège de défense du G5 Sahel (CD-G5S) et de l’académie régionale de police.
D’autres initiatives doivent être prises pour renforcer notre solidarité et nos capacités opérationnelles sur le terrain, dans la lutte contre le terrorisme, en impliquant notamment nos populations à la base, ainsi que les organisations de la société civile.

Ces mécanismes, il convient de le souligner, doivent être parfaitement complémentaires de l’Architecture Africaine de paix et de sécurité de l’Union africaine et des processus de paix et de sécurité de la CEDEAO.

C’est pourquoi, j’en appelle encore à un soutien constant et à une solidarité sous-régionale, régionale et internationale plus accrue en faveur des efforts que déploient les pays du G5 Sahel.

La paix dans le sahel n’a pas de prix et le combat que nous menons ne concerne pas que les pays du sahel, car le terrorisme n’a pas de frontières.

Excellences, Mesdames et Messieurs

Au moment où le Burkina Faso préside aux destinées de notre organisation, de nombreux défis demeurent qui appellent la contribution de tous nos Etats membres, des Organisations régionales et internationales, de nos populations, des organisations de la société civile et des médias. Le G5 Sahel doit être une réponse appropriée, mettant à contribution toutes ces composantes de nos Etats pour faire face victorieusement au terrorisme et relever le défi du développement de nos pays.

Aujourd’hui plus que jamais les questions préoccupantes pour le G5 Sahel et relatives à la sécurité, au développement, à la gouvernance, à la promotion de la jeunesse, à l’autonomisation des femmes et à l’accroissement de la résilience, exigent de nous de grandes capacités d’anticipation et de proactivité.

C’est pourquoi nous devons redoubler d’efforts pour accélérer la montée en puissance de la Force Conjointe.

A cet égard, je tiens à remercier tous nos partenaires qui appuient la composante militaire, que je félicite du reste pour les opérations qu’elle mène avec succès sur le terrain.

Il nous faut également progresser rapidement sur l’un des axes prioritaires de notre combat, qui est le développement inclusif, car à l’évidence, les groupes terroristes exploitent la pauvreté de nos populations et prospèrent sur leur misère.

Je voudrais rappeler l’urgence de la mise en œuvre de notre Programme d’Investissements Prioritaires, feuille de route pour le développement durable des pays du G5 Sahel. La promotion du développement économique et socio-culturel harmonieux du Sahel doit être au cœur de nos actions.

Enfin, dans le contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant qui est le nôtre, nous devrons continuer le plaidoyer en vue de l’attribution à la force conjointe d’un mandat onusien plus robuste, sous le Chapitre VII de la Charte de l’Organisation des Nations unies.

Excellences, Mesdames et Messieurs

Je voudrais saluer le succès qu’a connu la conférence des partenaires tenue à Nouakchott le 06 décembre 2018, et en appeler à l’accélération des décaissements afin de nous permettre d’atteindre des résultats tangibles dans des délais raisonnables.

La lutte contre les groupes armés terroristes n’est pas un défi insurmontable.
Je reste convaincu que par la mutualisation de nos efforts, par l’engagement et la détermination de chacun de nous, nous parviendrons à créer les conditions nécessaires à l’éclosion d’un monde plus stable, solidaire, sûr et prospère.

Je félicite toutes les délégations pour leur brillante participation aux travaux de notre Conférence et souhaite à tous un bon retour dans vos pays respectifs.

Ma conviction est établie que plus unis et déterminés, nous viendrons à bout des forces du mal qui troublent la quiétude de nos populations et sapent nos efforts de développement.

Fort de cet espoir partagé, je déclare close la 5eme session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel.

Je vous remercie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *