COMMEMORATION DU 1ER MAI : L’UAS déplore la non-tenue de la rencontre gouvernement-syndicats depuis 2017

"A l’occasion de la commémoration du 1er mai, Fête du Travail, les secrétaires généraux des centrales syndicales et des syndicats autonomes membres de l’Unité d’action syndicale ont remis une lettre de protestation au ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou Ouedraogo."

Ce 1er mai 2019, le monde syndical a retenu de ne pas effectuer de marche en hommage à toutes les victimes des attaques terroristes. Ce sont donc certains responsables syndicaux qui se sont rendus au ministère en charge de la fonction publique avant de revenir à la bourse du travail pour un meeting. Et comme l’année dernière pas de cahier de doléances mais une lettre de protestation pour rappeler aux autorités politiques que les doléances des travailleurs attendent toujours des réponses. Yamba Georges Koanda président du mois de la centrale syndicale a déploré la non-tenue de la rencontre gouvernement-syndicats depuis 2017, « le gouvernement ne s’est pas préoccupé de rencontrer ses partenaires sociaux que sont les syndicats alors que les rencontres avec le secteur privé, les paysans, les jeunes se sont régulièrement tenues », a-t-il mentionné.

Selon ce dernier, il y a une négligence voire un certain mépris du mouvement du syndical de la part des autorités politiques car c’est cette année que le gouvernement a annoncé la tenue d’une rencontre autour du cahier de doléances de 2017 qui était prévue du 16 au 22 avril 2019. Laquelle rencontre a été reportée après le 1er mai à la demande du mouvement syndical pour problème de calendrier.

Le Ministre en charge du travail, Pr Séni Ouedraogo, a salué « l’esprit du dialogue qui a toujours su guider les organisations syndicales de travailleurs » avant de réaffirmer « la disponibilité du Gouvernement à œuvrer dans le sens de la concertation pour trouver les solutions adéquates aux défis auxquels le monde du travail est confronté ».

L’Unité d’action syndicale pour sa part invite le gouvernement à tenir régulièrement la rencontre annuelle Gouvernement/Syndicats pour trouver des solutions aux préoccupations des travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *