NOUVELLES PLAQUES D’IMMATRICULATION : Ces changements se justifient par des considérations techniques et de sécurité

Depuis le 09 juillet 2019, de nouvelles plaques d’immatriculation et des cartes grises circulent. Selon le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Dabilgou ce changement, tout comme celui des permis de conduire, s’inscrit dans la même dynamique de reforme portée par le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transports et de ré-immatriculation des véhicules automobiles.

En savoir plus

REDEPLOIEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT : Les lignes ont commencé à bouger !

Le système éducatif burkinabè connait un excédent d’enseignants et souffre d’une inégalité de répartition géographique de son personnel. Le redéploiement de ce personnel est une nécessité absolue et Ouaga FM en a fait un sujet de plaidoyer. Fort heureusement que les lignes ont commencé à bouger sous l’impulsion du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), Pr Stanislas Ouaro.

En savoir plus

PREVENTION DES MALADIES D’ORIGINE ANIMALE : C’est désormais l’affaire de plusieurs ministères !

Le saviez-vous ? Plus de 75% des nouvelles maladies de l’homme sont dues à des pathogènes provenant des animaux ou à des produits d’origine animale. Les maladies de l’homme d’origine animale les plus connues sont la rage, et plus récemment la maladie à virus Ebola, la dingue, etc. Mais les spécialistes s’accordent à dire qu’il y en a bien plus et des plus dangereuses. Pour mieux mener la prévention, le ministère de la Santé n’est plus seul.

En savoir plus

ASSASSINAT DES MILITANTS DE L’ODJ DANS LE YAGHA, L’ODJ exige vérité et justice !

Trente-trois jours après l’assassinat de ses militants dans le Yagha, l’Organisation Démocratique de la Jeunesse du Burkina Faso (ODJ) réaffirme sa ferme détermination à se battre pour que les auteurs, commanditaires et complices soient identifiés et châtiées à la hauteur de leur forfaiture. Une plainte a été déposée auprès de la justice militaire pour que justice soit faite et une autopsie des corps a été demandée Le 1er juin 2019. Mais selon les responsables de cette organisation « depuis lors, que d’obstacles ! Toute chose qui retarde l’autopsie. En effet, de procédure en procédure, cela fait exactement 33 jours que les corps de nos camarades attendent d’être autopsiés », ont-ils confié à la presse ce mardi 2 juillet 2019.

En savoir plus

COMMUNE D’AMDENTENGA: Il faut agir rapidement

Une affaire de chefferie oppose deux camps à Doundoudougou, village situé dans la commune rurale d’Amdentenga dans la province du Kourintenga depuis maintenant plusieurs mois. Mais ces trois dernières semaines le climat se détériore petit à petit car l’opposition entre les deux parties devient vive. Selon les témoignages recueillis de nombreux dégâts ont été déjà causés (coups et blessures, destruction des champs, des cases ont même été incendiés). 

En savoir plus