POLICE NATIONALE : La TROUPE sonne la fin de la récréation et annonce l’arrêt des services jusqu’à nouvel ordre

La TROUPE (une organisation de la police nationale) entame ce lundi 4 mars 2019 un arrêt des services sur toute l’étendue du territoire. Tout service de la police nationale (legalisation, CNIB, passeport, circulation, aéroport, patrouille) est suspendu jusqu’à ce que le gouvernement Christophe Dabiré décide de la reprise des négociations avec l’UNAPOL, de l’adoption et l’appilcation des décrets de la loi 027 du 2 juin 2018 portant statu du personnel de la police nationale.

En savoir plus

SOUTIEN AUX FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ: Les ambassadeurs du Burkina Faso apportent plus de 22 millions de FCFA

Le président du Faso a reçu en audience ce lundi 4 mars 2019, une quinzaine d’ambassadeurs et consuls généraux du Burkina Faso. Ces derniers ont rendu compte de leurs activités à l’étranger au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Présents au Burkina Faso dans le cadre de la 26e édition du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), les diplomates sont venus faire le bilan de leurs activités et recevoir des instructions pour mieux mener leurs missions.

En savoir plus

POINT DE PRESSE DU CFOP : Les questions du CFOP au chef de l’Etat

L’opposition politique burkinabé a tenu son point de presse ce mardi 26 février 2019. Il a été animé par Alphonse-Marie OUEDRAOGO, Président de l’URD/MS et Aristide OUEDRAOGO, Président du FPR. Nous vous proposons ici l’intégralité de la déclaration liminaire de cette rencontre qui a porté sur :
-la crise sécuritaire
– La fermeture de 1135 écoles ;
– L’interview du Président du Faso;
– Et le cinquantenaire du FESPACO.

En savoir plus

SITUATION SECURITAIRE AU BURKINA FASO :154 233 élèves dont 46,6% de filles ne jouissent plus du droit à l’éducation

Depuis l’année scolaire 2016-2017, le Burkina Faso fait face à des attaques récurrentes de la part de groupes armés dans certaines régions du pays. Ces régions à forts défis sécuritaires sont la région du Nord, du Sahel, du Centre-Nord, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et récemment la région du Centre-Est.
A partir de l’année scolaire 2017-2018, le secteur de l’éducation a subi des attaques et menaces qui se sont accentuées. Ces attaques se sont manifestées entre autres par des agressions physiques et assassinats d’enseignants, des incendies et destructions de salles de classe et de matériels pédagogiques, des menaces à l’endroit du personnel éducatif et de responsables des associations de parents d’élèves.

En savoir plus

PROTOCOLE D’ACCORD GOUVERNEMENT/SYNTSHA : Le syndicat durcit le ton

Déclaration sur l’état de mise en œuvre du protocole d’accord Gouvernement-SYNTSHA
du 13 mars 2017

Le 09 février 2019 s’est tenu à la Bourse du travail de Ouagadougou un Conseil de Direction du SYNTSHA. Il a regroupé 45 sections sur un total de 46 que compte le syndicat. L’ordre du jour a porté sur l’examen de l’état de mise en œuvre du protocole d’accord Gouvernement-SYNTSHA d’une part et d’autre part sur des questions internes relatives aux tâches de renforcement de notre organisation.

En savoir plus